Sélectionner une page
Chronique culturelle étudiante: le blogue du cégep de Saint-Laurent compte maintenant parmi ses rangs des chroniqueuses et des chroniqueurs étudiants! Ils sillonnent le Cégep et vous partagent leurs expériences et leurs découvertes. 

Le cégep de Saint-Laurent accueille un écrivain en résidence cette session, Fredric Gary Comeau. Je suis allée à la rencontre de Mathieu Teasdale, celui qui a coordonné le projet, et j’ai interviewé Fredric afin d’en apprendre plus sur leur projet.

L’instigateur du projet: Mathieu Teasdale

Mathieu Teasdale a étudié en littérature composée à l’Université de Montréal. Ayant un projet d’écriture, il a choisi le cégep Saint-Laurent, car il le connait bien (y étant professeur depuis 14 ans) et il a vu l’intérêt que porte l’administration du Cégep au projet. Se décrivant comme un philosophe dans l’âme, il se considère nerveux, volubile (des fois trop!) mais aussi empathique et sensible. Le cégep de Saint-Laurent est, pour lui: «un endroit organique, ouvert d’esprit, impliqué, dédié, en plus d’être un laboratoire réflexif.»

Il lance le défi d’une résidence d’écriture à Fredric Gary Comeau. Ce dernier va produire et monter un spectacle d’une cinquantaine de minutes, début mai, avec une vingtaine de personnes du Cégep provenant de différents départements : cinéma, arts visuels, théâtre, danse, littérature etc., en collaboration avec Artenso. Le tout se veut sous le signe du plaisir et du bonheur.

Ils veulent qu’on pense à cette prestation le plus longtemps possible, jusqu’à ce qu’elle soit remplacée par de meilleurs souvenirs ou de meilleures expériences. L’idée, c’est que la phrase qu’on doit se dire dans notre tête jusqu’à la fin de la prestation est : « Wow, ça se peut! »

Pour citer Fredric : «Je souhaite que les bébés Popsicles gelés (petites idées qui ne sont pas encore réalisées) deviennent une création digne de présentations à l’étranger.»

L’écrivain en résidence: Fredric Gary Comeau

Ayant un sens de l’humour développé, dédié, mais étant souvent en retard, pas clair et brouillon dans ses plans, Fredric est un homme de vocation acadien, qui a obtenu un baccalauréat en littérature et en cinéma de l’Université de Concordia.

Son intérêt pour le projet de résidence a commencé en décembre dernier, lorsqu’il a vu passer une annonce sur Facebook. Il a décidé d’appliquer, car il aime le fait de combiner un projet de création avec de la médiation culturelle. Dans les autres projets qu’il avait réalisé dans le passé, il faisait peu partie de la communauté de l’endroit et les possibilités d’échanger avec les autres étaient presque inexistantes. De plus, simultanément chez Artenso, il y a un projet de recherche, donc les liens qu’il va créer avec la communauté du Cégep vont être plus présents que lors des projets précédents. Il reste ouvert et disponible durant sa résidence pour les personnes intéressées ou voulant se renseigner sur le projet.

Il espère que les personnes vont avoir eu une bonne impression de la fusion des différents arts qu’il mettra en scène, puisque c’est une symbiose de plusieurs collaborations qu’il veut présenter. Il souhaite aussi que son équipe et lui réussiront à produire un spectacle avec une essence, vu le temps limité donné.

Vous voulez faire partie du projet?

Vous pouvez communiquer avec lui par courriel au ecrivain@cegepsl.qc.ca ou en allant au B-154 pour rencontrer les organisateurs.

À propos de l’auteure

Maya CP

Maya CP

Étudiante en Sciences humaines

Je m’appelle Maya, j’ai 17 ans et je commence en Sciences humaines, profil La personne et son milieu. Je suis une passionnée de sports et même de certains sports extrêmes. La photographie m’intéresse, depuis que je suis toute petite. Je suis une fanatique des voyages. J’adore écrire, c’est un de mes passe-temps préférés. De plus, je suis polyglotte, je parle français, anglais, italien et espagnol. Je suis une citoyenne du monde avec mes multiples origines.