Sélectionner une page
Myriam Laprise a osé: elle est partie de Gatineau pour venir étudier en Théâtre au cégep de Saint-Laurent, poursuivant ainsi sa passion. C’est un grand pas dont elle est fière et qu’elle ne regrette pas! Engagée, enthousiaste et motivée, elle s’implique au Cégep de plus d’une façon, afin que son expérience au cégep lui permette de grandir comme elle l’entend.


Peux-tu décrire ton parcours en quelques lignes?

Les arts de la scène ont toujours été très présents dans ma vie. Je viens d’une famille passionnée de musique:  mes parents se sont rencontrés dans un groupe de chant, ma mère et ma grande sœur font de la comédie musicale et ma petite sœur a la plus belle voix que j’ai jamais entendue! Pendant un moment je me demandais quel était mon talent à moi, étant donné que je ne chante pas… et c’est à 11 ans que le théâtre est entré dans ma vie!

Je me suis impliquée dans tout ce qui touchait à l’art dramatique. Au secondaire, en plus d’être dans un programme spécialisé en arts de la scène, je faisais partie de l’équipe d’improvisation, j’ai animé Secondaire en spectacle pendant 3 ans et j’ai tourné des vidéos promotionnelles. J’ai également eu la chance de faire partie de l’équipe qui a représenté le Québec, en théâtre, aux Jeux de la francophonie canadienne, à Moncton, en 2017. Cette expérience m’a confirmé que c’était ça que j’allais faire dans ma vie : vivre de mon art.

L’après-secondaire

Quand il a fallu penser à l’après-secondaire, j’ai d’abord choisi un programme près de chez mes parents. Je viens de Gatineau, donc pour moi c’était logique de rester chez mes parents en sortant du secondaire. Cependant, je voyais une de mes amies se préparer à passer ses auditions pour les écoles professionnelles de théâtre et je l’enviais… Elle partait concrétiser son rêve, alors que de mon côté, j’avais l’impression de mettre le mien de côté en restant en Outaouais (« no offense », j’adore mon petit coin de pays!).

J’ai pris mon courage à deux mains et j’ai convaincu mes parents de me laisser partir étudier à Montréal. J’ai eu plusieurs discussions avec eux du type « je vais avoir 18 ans pas longtemps après avoir commencé, je vais être une adulte! », « c’est seulement à deux heures de route, c’est moins pire que la Californie quand même! ». J’ai fait mes recherches et j’ai découvert le cégep de Saint-Laurent.

Je suis allée aux Portes ouvertes, question d’explorer un peu, et déjà dans le stationnement, j’avais le sentiment que c’était ma place. Imagine quand je suis rentrée dans le Cégep! En plus, le programme Théâtre est très accessible, car il n’y a pas de processus d’auditions à faire pour être admis et le programme est excellent! J’entame ma deuxième session dans ce programme et je me sens réellement à ma place.

Fidèle à moi-même je continue à m’impliquer dans le parascolaire : je vais animer Cégeps en spectacle en février prochain avec trois amies et je fais partie de l’équipe d’ambassadeurs étudiants du Cégep en travaillant aux Portes ouvertes et dans les activités Étudiant d’un jour.

Envie d’en savoir plus sur le programme Théâtre? Consulte cette page!

Qu’est-ce qui fait du cégep Saint-Laurent un endroit si unique, selon toi?

Le cégep de Saint-Laurent offre une diversité de programmes d’études vraiment intéressante. Tu peux t’asseoir dans la grande salle et jaser de théâtre alors qu’à la table voisine ils vont échanger sur un sujet de science très compliqué. Grâce à cette variété, on a beaucoup de choix pour les cours complémentaires. Par exemple, je suis en Théâtre mais mon cours complémentaire la session passée était Introduction à l’astronomie et j’ai adoré mon cours! C’est plaisant de s’intéresser à autre chose que son programme, avoir une ouverture sur le monde.

As-tu des conseils pour ceux et celles qui souhaitent étudier dans le même programme que toi?

Si vous souhaitez étudier en Théâtre, sachez qu’il faut beaucoup de laisser-aller! Je suis une personne plutôt fière et j’ai dû apprendre à accepter ma vulnérabilité pour bien cheminer et pour améliorer mon jeu. Aussi, il faut commencer à lire des livres régulièrement, c’est primordial. Au sein du programme, on doit lire beaucoup de pièces et s’y plonger pour essayer de les comprendre, donc on ne peut pas lire en diagonal! Théâtre, c’est un programme incroyablement enrichissant et malgré tous les hauts et les bas que j’ai rencontrés (et ceux à venir!), je ne changerais absolument rien.

Une dernière chose que je souhaite partager, c’est que je me rends vraiment compte que le cégep est l’endroit et le moment de notre jeune vie où on fait une rencontre définitive avec soi-même.

À propos de l’auteure

Gabrielle C. Poirier

Gabrielle C. Poirier

Conseillère aux communications

Gabrielle est conseillère aux communications au cégep de Saint-Laurent. Elle adore rencontrer des étudiants et des étudiantes, échanger avec eux et écouter ce qu’ils ont à dire. Elle aimerait que chacun et chacune ait une expérience CSL à la hauteur des attentes qu’ils avaient à leur première journée de cours!