Sélectionner une page

En janvier 2019, le professeur Daniel Mongelard a réalisé un projet visant la mise en place d’un système de surveillance et de prédiction de la qualité de l’eau des plages de la baie de Cartagena, en collaboration avec des chercheurs de trois universités colombiennes. Si tout va comme prévu, des étudiantes et étudiants en Technologie de l’eau pourront bientôt participer à la suite de l’aventure.

La ville de Cartagena est un des endroits les plus touristiques de la Colombie et la préservation de la qualité de l’eau des plages est essentielle pour l’économie de cette ville. De plus, plusieurs communautés de pêcheurs dépendent de la qualité de l’eau de la baie de Cartagena pour leur gagne-pain. Il est donc important de protéger cette ressource hydrique des diverses sources de contaminations potentielles: les eaux de ruissellement urbain suite aux pluies, les surverses, les eaux portuaires, les effluents des industries, et les cours d’eau tributaires.

La deuxième phase du projet est prévue à l’hiver 2020; une demande de financement pour un projet d’échange étudiant a été déposée pour poursuivre ce projet de collaboration international. L’objectif de cette deuxième mission serait d’aider à la conception et la mise en place du système de surveillance et de prédiction de la qualité de l’eau des plages de la baie de Cartagena. Les étudiantes et étudiants du programme Technologie de l’eau, encadrés par leurs enseignantes et enseignants, contribueront à la construction d’un modèle des eaux pluviales afin de comprendre l’impact de ces eaux sur la qualité de l’eau de la baie. Ce voyage est prévu pour le mois de mars 2020 durant la semaine d’aide à la réussite.

Ce projet a été réalisé grâce au soutien financier de la direction des études du Cégep et au financement du ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur, dans le cadre du Programme de soutien à la mobilité enseignante géré par la Fédération des cégeps.