Sélectionner une page
Alors que le cégep de Saint-Laurent a dû fermer ses portes à cause de la situation liée à la COVID-19, les membres du personnel se mobilisent pour vous offrir des trucs, des conseils, des anecdotes, histoire de passer à travers cette période de distanciation sociale. En tout temps, pour connaître les dernières nouvelles du Cégep liées au coronavirus, vous pouvez consulter cette page.

La vie de tous les jours nous emporte souvent dans un tourbillon de tâches et de préoccupations à l’intérieur duquel il peut nous arriver de perdre le contact avec soi. Cela est particulièrement vrai en ces temps difficiles que nous traversons présentement. Notre quotidien est chamboulé, notre rythme de vie est brisé, nos habitudes sont bouleversées et des tracas de toutes sortes peuvent surgir en nous. La méditation peut nous aider à reprendre pied.

Méditer, c’est être présent à soi-même

De la même façon que l’exercice physique rend notre corps plus disponible, la méditation est un entraînement de l’esprit. Elle nous apprend notamment à mieux réagir face aux stress de la vie, à gérer nos émotions plus calmement, à nous concentrer plus facilement, à moins se laisser engloutir par le flot des pensées et des ruminations et à goûter davantage les moments qui s’offrent à nous.

Le type de méditation auquel je vous convie ici s’appelle la méditation de pleine conscience. Il s’agit d’une méthode largement répandue, laïque, facile d’accès et validée par nombre de recherches scientifiques. Elle consiste essentiellement à s’offrir un espace de présence à soi-même. Alors que le flux de nos pensées nous ballotte souvent entre un passé meublé de regrets et de mauvais souvenirs et un futur où nous anticipons avec appréhension des événements à venir et des catastrophes plus ou moins probables, la méditation nous propose d’investir notre présent.

Méditer c’est aussi prendre un peu de distance. Cesser un instant d’avoir le nez rivé aux arbres pour davantage contempler la forêt. Méditer c’est devenir, pour un moment, un observateur dont le regard en est un de bienveillance et de non-jugement envers soi-même. Il ne s’agit pas de « faire le vide » ou de générer des pensées nouvelles sur soi : méditer, c’est lâcher prise. Simplement.

Découvrez les méditations du cégep de Saint-Laurent! C’est un enseignant de Théâtre, Philip Wickham, qui les a enregistrées.

Comment méditer?

Pour commencer à méditer, nul besoin d’attendre le moment idéal. Inutile d’attendre d’être seul sur une plage déserte devant un coucher de soleil magnifique ou d’être assis en lotus au sommet d’une haute montagne. L’espace de paix intérieure auquel vous convie la méditation, vous est facilement accessible dès maintenant. Les méditations guidées que je vous fournis ici ont justement pour but de faciliter vos premiers pas. Vous verrez qu’elles sont courtes : nous avons voulues qu’elles durent moins de 5 minutes afin que vous puissiez les insérer facilement dans votre quotidien. L’important, c’est davantage la régularité que la longueur des séances. Cinq minutes par jour suffiront.

Autre petit conseil très important : n’essayez pas de performer. Il n’y a pas de bonnes ou de mauvaises séances de méditation. Bien sûr, il peut y en avoir des plus faciles et des plus difficiles, mais ne vous y attachez pas. Ne vous fixez pas comme objectif d’atteindre le nirvana. Offrez-vous simplement un moment de bienveillance dans lequel vous renouez avec vous-mêmes.

Je vous laisse ici quatre courtes méditations. Essayez-les! Choisissez un lieu calme et un moment de la journée où vous savez que vous ne serez pas dérangés. Assoyez-vous dans une position confortable, fermez vos yeux ou posez votre regard sur le sol devant vous. Je ne vous conseille pas de vous coucher : le sommeil pourrait vous prendre. Voilà… laissez-vous guider…

N’hésitez pas à me partager votre expérience, vos difficultés, vos interrogations… en me contactant par MIO.

Prenez soin de vous.

À propos de l’auteur

Michel Rondeau

Michel Rondeau

Animateur à la vie spirituelle et à l’environnement

Michel Rondeau est animateur à la vie étudiante et à l’environnement. Il propose des activités qui sortent des sentiers battus et invitent à questionner nos prêts-à-penser: séjour dans une communauté autochtone, stage au Pérou pour artistes engagés, conférences et ateliers en environnement… Il croit à l’urgence de former des citoyennes et des citoyens écoresponsables car, plus que jamais, c’est aujourd’hui que l’on choisit ce que sera demain. Il offre aussi depuis 3 ans les ateliers Korsa pour vivre son stress autrement.