Sélectionner une page

Bien connue pour son engagement citoyen, la communauté collégiale du cégep de Saint-Laurent se mobilise pour affirmer sa préoccupation face à la crise écologique actuelle. En effet, plus de 1 200 étudiants et étudiantes, enseignants et enseignantes et membres du personnel administratif ont signé la Déclaration d’urgence environnementale. La Déclaration, rédigée par Michel Rondeau, responsable de l’environnement au cégep de Saint-Laurent, soutenu par Guillaume Couture, enseignant en histoire, et Nova Doyon, enseignante de français, engage les signataires à réduire leur empreinte écologique et carbone individuelle et en appelle à l’ensemble de la communauté du Cégep pour faire de l’établissement une institution résolument engagée dans une transition écologique.

« On m’arrête souvent dans les couloirs du Cégep pour discuter des actions qu’on peut prendre en tant que communauté pour être plus écoresponsable. Les gens ne veulent pas rester les bras croisés avec leur éco-anxiété : ils veulent qu’on change de vitesse comme institution et qu’on prenne la pleine mesure de l’urgence environnementale. Avec cette Déclaration, nous voulions confirmer cette volonté et démontrer à quel point, au cégep de Saint-Laurent, nous sommes nombreux à avoir à cœur la santé de notre planète » explique M. Rondeau.

Michel Rondeau et son équipe se réjouissent du nombre de signatures obtenues soulignant que la Déclaration servira de levier de changement : plus le nombre de signataires sera élevé, plus l’engagement de la communauté sera clair. Ainsi, les signataires sont invités à faire croître le mouvement en invitant collègues et amis à signer, eux aussi, la Déclaration.