Sélectionner une page

Anne-Marie Voisard, enseignante de psychologie au Cégep, a reçu le Prix littéraire du Gouverneur général dans la catégorie « Essais francophones » pour son ouvrage Le droit du plus fort, paru l’an dernier aux Éditions Écosociété!

Ce livre découle de l’expérience qu’a vécue Anne-Marie Voisard à l’époque où elle était responsable des affaires juridiques d’Écosociété. En effet, la sortie, en 2008, du livre Noir Canada, pillage, corruption et criminalité en Afrique a entraîné la maison d’édition et les auteurs dans deux poursuites de compagnies minières s’élevant à 11 millions de dollars. De cet épisode, l’autrice a puisé une réflexion critique sur le droit qui avantage les plus forts et pénalise les autres. Sans pour autant être un témoignage, son essai s’appuie sur son expérience de cette saga judiciaire et des enjeux de liberté d’expression qui en découlent.

Le jury a ainsi qualifié l’oeuvre d’Anne-Marie Voisard:

Ouvrage courageux, brillamment argumenté, appuyé par une diversité de sources, livré dans une langue solide et pleine de nuances. Réflexion profonde sur un sujet d’actualité qui traite de perversions et de torsions du droit, des rapports de pouvoir et de domination dans la sphère judiciaire. Un récit émotif, lucide, un livre admirable et engagé qui résonne comme un cri d’alarme.

La directrice des études du cégep de Saint-Laurent, Madame Carole Lavallée souligne:

Le travail accompli par Anne-Marie pour la rédaction de son essai est impressionnant et je suis heureuse qu’il ait été reconnu par une telle distinction. Je peux dire que le cégep de Saint-Laurent est fier de compter parmi son corps enseignant une femme qui est saluée ainsi, pour ses recherches, sa verve et son talent à transmettre sa passion et ses idées – dont ses étudiants et étudiantes peuvent certainement témoigner.

Félicitations à Madame Voisard!